07 67 56 52 85

©2018 by cynochon-cynologiste. Proudly created with Wix.com

Mentions légales

Chien regard.jpg

ARTICLES

 
 
  • CynoChon - Cynologiste

L'équilibre relationnel : l'humain autant que le chien


Cette vidéo ne parle pas de chien, et n'est pas de moi, mais elle parle d'un principe fondamental, qui s'applique également au domaine canin.

Et ce principe a une grande importance dans la relation que vous allez avoir avec votre chien.


On voit très souvent des discours, que je trouve très culpabilisant pour l'humain.

« Si votre chien présente tel ou tel comportement, c'est parce que vous ne faites pas assez ceci ou trop cela ». C'est parfois tourné d'une façon qui se veut plus positive : « Pour avoir un chien qui ne présente pas tel ou tel comportement faites ceci ou faite cela ».


Le souci de ce genre de discours, c'est qu'il ne prend pas en compte les particularités des individus, et qu'il est centré seulement sur le chien vue dans sa généralité.

Bien sûr, c'est normal, c'est la cause que l'on défend. Nous souhaitons le bien-être canin. Mais le chien n'est pas autonome, il vit avec au moins un humain. Il vit dans un système. Comment un chien peut-il être bien dans ses pattes si son humain ne l'est pas, si son système est déséquilibré?


Pour en revenir à la vidéo, l'exemple est pris avec des enfants. Il est expliqué que si l'humain référant, ici un parent, ne s'écoute pas, ne prend pas également du temps pour lui, il n'aura pas forcément la meilleure des réactions face à un événement dérangeant.

C'est la même chose avec un chien.


J'arrive dans trop de foyer où les humains sont émotionnellement à bout.

Pour différentes raisons, mais très souvent parce qu'ils essaient de suivre les conseils piochés sur le net qui donne des injonctions sur règles de vie générique. Ou même parce qu'ils ont vu un professionnel canin, qui leur a assuré que rien de ce qu'il faisait n'allait, avec un discours qui, implicitement, rendait l'humain coupable de tous les maux rencontrés.

Et qui du coup, se sentent responsables devant les comportements inchangés de leur chien.... et quand de nouveaux comportements dérangeants sont apparus. Ou à l'inverse qui vont en vouloir au chien puisqu'ils appliquent les conseils, sans résultat.


Mais ces humains continuent à suivre ces conseils, manifestement inadaptés à leur système. Et comme ces personnes sont littéralement épuisée émotionnellement, le moindre comportement va générer une réponse disproportionnée, qu'elle soit positive ou négative, externe ou interne.

Dans les deux cas cités, en découle un paquet d'émotions négatives, qui vont avoir un impact négatif sur l'ensemble du système.


Alors on pourrait simplement se dire, « eh bien écoute, tu as pris un chien, ça implique de l’investissement émotionnel, tu assumes ! ».

Outre le manque de bienveillance que ce genre de réflexion soulève, il est complètement illusoire de penser que l'état émotionnel humain n'a aucune répercussion sur l'état émotionnel canin, et inversement.


Que ce soit pour l'humain, comme pour le chien, il faut des moments de détente, plaisir, individuel.

Des moments où on souffle. Comme dans la vidéo, des petites boules de coton qui viennent empêcher le vase de déborder.

Je parle souvent de méditation en rendez-vous, parce que c'est un moment où on apprend à identifier ses émotions pour mieux les comprendre et les gérer (et non à penser à rien comme l'idée reçue peut le faire croire). Mais je pense que je vous ferais quelque chose de plus poussé sur le sujet, si cela vous intéresse.


On parle beaucoup de lecture canine, d'apprendre à voir et comprendre ce que ressent votre chien. C'est en effet indispensable, autant que d'apprendre à voir et comprendre vos propres ressentis. Et vous allez alors voir que très souvent, vos émotions impactent votre chien, et inversement.


Apprenez à vous écouter, autant qu'à écouter votre chien. Ce n'est que comme cela que vous parviendrez à mettre en place des solutions réellement adaptées à votre foyer, à votre fonctionnement, à votre système.

Vous êtes un duo, et la clé de tout changement de comportement, d'une vie sereine, c'est une relation harmonieuse, équilibrée.


Un exemple :

Vous avez passé une journée extrêmement stressante aujourd'hui. Vous rentrez chez vous avec l'envie de vous glisser sous la couette avec une bonne bouillotte, mais il faut sortir votre chien qui a des soucis en extérieur et qui vous demande une forte concentration et un grand self control.

Ne le faites pas, ce soir-là.

Préférez une sortie dans un lieu sans soucis, une autre activité qui lui permettra de se dépenser ce soir-là tout en passant un bon moment avec vous.

Vous ferez la sortie travail demain.

Vous venez de vous éviter une sortie qui aurait été une mise en échec pour tout le monde, car vous n'auriez peut-être pas eu l'énergie pour tout gérer, ce qui aurait pu mettre votre chien dans une situation délicate.

Oui vous aurez perdu une journée pour le comportement travaillé en situation, mais vous venez de gagner trois journées de travail sur la relation, et donc, finalement, sur le comportement travaillé.


N'hésitez pas à vous faire aider par un professionnel canin, bienveillant et qui prendra soin de vous écouter sans aucun jugement.


Ce n'est pas pour rien que je parle souvent d'équilibre dans la relation Homme / Chien.

C'est parce que selon moi, on doit considérer les individus de la même façon. Tous les individus doivent être respectés sur les dimensions physiques, mentales et émotionnelles. Aucune solution ne sera efficace sur le long terme si on oublie ce point.

C'est d'ailleurs pour cela que j'ai choisi d'être Cynologiste™, parce que c'est ce que nous enseigne CynoPsy, chaque membre du système doit être pris en compte, écouté, entendu et respecté.